• EDITO
Le Réseau des Cités de la Gastronomie

Rendez-Vous du Réseau, vers un nouveau cycle collaboratif

Depuis son lancement le 19 juin 2013 par le gouvernement, les membres du Réseau des Cités de la Gastronomie se réunissent tous les semestres à l’invitation d’une des villes lauréates.
Les 23 et 24 novembre dernier les porteurs des 4 projets se sont ainsi retrouvés au ministère de la Culture, dans la salle André Malraux où, il y a quatre ans presque jour pour jour, s’étaient tenues les auditions des villes candidates à la création de la Cité de la Gastronomie.
Particularité de la Cité de la Gastronomie de Paris-Rungis hôte de cette session de novembre, les collectivités engagées se sont associées pour organiser, avec les services de l’État, une séance de travail des plus fructueuses puis à l’invitation de la Ville de Paris un dîner dirigé par Frédéric Anton dans les Salons de l’Hôtel de Ville. Enfin ces 5e « Rendez-Vous » se sont clôt au petit matin à l’issue de la visite (découverte ! pour la plupart des participants) de l’incroyable effervescence du marché de Rungis.
Les différents responsables ont désormais l’habitude de travailler ensemble si bien que les exposés et les échanges ont pris une nouvelle dimension et une envergure stimulante qui permet d’envisager la mise en œuvre concrète d’actions communes.

À l’initiative de Tours, qui rappelons-le est le pôle moteur dans le domaine des sciences gastronomiques, un programme de coopération universitaire en matière de recherche et de formation au sein des villes du Réseau a ainsi été esquissé. Dans cet esprit nous avons retenu le principe d’un colloque international qui interrogerait les liens qui existent entre les éléments du patrimoine alimentaire (environ une 20aine ont été reconnus par l’UNESCO depuis 2009) et le patrimoine culturel immatériel (PCI). De même, une rencontre internationale associant les paysages du patrimoine mondial et patrimoine alimentaire du PCI pourrait être organisé à l’horizon 2019. Un sujet particulièrement riche lorsqu’on aborde les paysages viticoles des bords de fleuve. Pensons à la Loire bien sur mais également au Rhin ou au Douro.

Dans un registre différent – mais particulièrement concret !- le Réseau des Cités de la Gastronomie va offrir un « visage commun » en étant présent au SIRHA , le Salon international de la restauration, de l’hôtellerie et de l’alimentation qui se tient à Lyon tous les deux ans. Au cœur du village Rungis, le modeste stand du Réseau des Cités de la Gastronomie (2.1 D67) accueillera ainsi les responsables des 4 Cités de la gastronomie qui, tour à tour, présenteront les ambitions et spécificités de chaque projet : dimanche Lyon, Lundi Paris-Rungis, Mardi Dijon et mercredi Tours-Val de Loire.
A bientôt donc