LE RÉSEAU DES CITÉS DE LA GASTRONOMIE


VERS UN RÉSEAU DES CITÉS DE LA GASTRONOMIE, DES ÉTABLISSEMENTS CULTURELS DÉDIÉS AUX GASTRONOMIES DE FRANCE ET DU MONDE

L’inscription par l’UNESCO du « repas gastronomique des Français » sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité le 16 novembre 2010 nous honore autant qu’elle nous engage. La création de Cités de la gastronomie est la mesure phare du plan de gestion par lequel nous nous sommes engagés à mettre
en œuvre des politiques de sensibilisation, de valorisation et de transmission de notre patrimoine gastronomique. La distinction obtenue confère au projet de Cité de la gastronomie une incontestable dimension d’intérêt général.

Le 19 juin 2013 le gouvernement a officialisé le lancement du Réseau des Cités de la Gastronomie qui réunit les 4 projets – Dijon, Lyon, Paris-Rungis et Tours – de création d’établissement vivant dédié aux cultures culinaires de France et du monde.

T. CASTILLO
Le Réseau des Cités de la gastronomie est un outil innovant de valorisation culturelle, économique et touristique du patrimoine gastronomique de la France. Un patrimoine on le sait auquel sont très attachés les Français ainsi que les nombreux étrangers qui,chaque année, visitent notre pays.

Projet singulier, les Cités de la gastronomie contribueront à renforcer la notoriété des territoires d’implantation, à développer leur attractivité tout en favorisant le renforcement des liens sociaux autour d’une culture com -mune du bien-être ensemble autour de la table.
Les Cité de la gastronomie associeront étroitement diffusion de connaissances et activités commerciales. Divers espaces muséographiques, pédagogiques, ludiques et commerciaux cohabiteront (notamment des lieux de restaurations) permettant au visiteur d’effectuer un parcours inédit à travers la découverte des cultures alimentaires et gastronomiques.
DES LIEUX DE CULTURE POUR NOTRE GASTRONOMIE

Chaque Cité de la gastronomie s’organise autour de pavillons réunissant les trésors gastronomiques de nos régions et les merveilles culinaires du monde entier. Comme dans les plus grands marchés du monde, le visiteur pourra déambuler au milieu de mille saveurs, couleurs et sons pour déguster une infinie variété de produits bruts ou transformés qui révèlent le vaste patrimoine gastronomique universel. En complément de ce grand marché on trouvera des espaces d’enseignement,
de formation et d’information sur les savoir-faire culinaires ; organisation de master class, cours d’éducation sensitive, classes du goût, dégustations, accords entre mets et vins, démonstrations de chefs français et étrangers, résidence de cuisiniers et de sommeliers qui, à l’instar des pensionnaires de la Villa Médicis, réalisent un chef d’œuvre ; offre de formation et centre de ressources des métiers de bouche et de la restauration ; expositions historiques …
Chaque Cité de la gastronomie développe sa propre programmation tout en s’efforçant de favoriser les coopérations avec les autres établissements du Réseau ;
itinérance d’expositions, conception et accueil de festival et d’événements, communication inter-nationale mutualisée, accueil de cuisiniers, sommeliers, critiques en résidence, co-production d’enquêtes et d’études, participation conjointe aux grandes manifestations internationales telles que la future exposition Universelle de Milan 2015 (mai-octobre) sur le thème de l’alimentation, …

Le Réseau doit donc se structurer et se développer pour devenir, sous l’impulsion de la MFPCA et des villes lauréates, un outil original de mise en valeur de notre culture alimentaire qui constitue l’un des meilleurs atouts de notre pays.

http://alimentation.gouv.fr/cites-de-la-gastronomie